Maxime Chattam

chattamChers lecteurs et groupies en délire, Maxime Chattam m’a fait l’amabilité de répondre à mon questionnaire.

Oui, vous avez bien lu. MC, himself.

Pour les racornis du bulbe qui ne le connaîtraient pas (oui, certains sont encore en vie) sachez qu’il s’agit de l’auteur talentueux de la Trilogie du Mal, des Arcanes du chaos, du Sang du temps et de Prédateurs qui a pris quelques minutes, a sacrifié quelques neurones à ce questionnaire qui nous en apprend de belles sur ses habitudes de lecteurs.

D’avance merci à Aloha, limbiste et chattamiste, qui a joué les entremetteuses.


À quel moment de la journée préférez-vous lire ?

En fin de journée, ou le soir… la lecture a quelque chose de crépusculaire.

Quel est votre endroit préféré ? (lit, fauteuil, bain, parc…)

Il y en a plusieurs.
Un fauteuil dans mon bureau pour le calme, l’ambiance de la pièce, et tous les autres livres qui nous entourent, c’est comme s’ils attendaient le verdict…
Un canapé d’angle dans la véranda, c’est cocoon, souvent sous le soleil, avec les chiens, ou sous la pluie, une autre ambiance…
Enfin il y a le bain, mon rituel.

Créez-vous ou avez-vous besoin d’une ambiance particulière pour lire ? (musique, calme…)

J’aime lire avec de la musique, quand je suis dans mon bureau. Mais ce n’est pas obligatoire, juste un plus pour ajouter des nappes sonores à l’imaginaire.

Qu’est-ce qui influence le plus vos choix de lecture ? (Internet,presse, entourage, l’actualité des confrères…)

L’humeur du moment. C’est elle qui guide ma main vers tel ou tel type de roman. Bien sûr, quand les avis des amis sont insistants, je les écoute. Puis par le forum www.chattamistes.com, dans la rubrique des autres lectures, il y a toujours des avis intéressants, des critiques qui donnent envie de tenter l’expérience.

Lisez-vous parfois les blogs de lecteurs pour trouver des idées ?

Pas vraiment. Disons que je n’ai pas une démarche proactive, je ne vais pas chercher l’idée de lecture sur un blog. Mais lorsqu’au hasard des liens qu’on m’envoie ou que je parcours sur la toile je tombe sur un avis enthousiaste, il m’arrive de commander aussitôt le livre en question.

Pouvez-vous lire plus d’un livre à la fois ?

En ce qui me concerne la question devrait-être : « pouvez-vous lire un seul livre à la fois ? ». La réponse serait non. J’ai en permanence plusieurs histoires en cours. Je crois que j’ai peur de manquer !

E-book ou papier ?

Désolé, je suis vieux jeu, je ne crois pas une seconde à l’E-book, j’ai peut-être tort.
Papier donc. Le poids, comme rassurant, c’est plus qu’une brique de papier, c’est un petit coffre aux trésors. La texture, lisse de la couverture, plus rêche à l’intérieur, c’est une peau qu’on caresse. Il y a l’odeur, celle de la colle, de l’encre, du transport, pour peu que le livre soit vieux alors là le bonheur est complet !!!

Marque-page ou page cornée ?

Marque page !

Quel est votre/vos lecture en cours ?

Next de Michael Crichton ; La justice de l’inconscient  de Franck Tallis ; Le tome 2 de La croisée des Mondes de Philip Pullman,  Les vivants et les ombres  de Diane Meur, et je relis  L’Aliéniste  de Caleb Carr.
Je viens tout juste de finir  Les habitants de Mano et  Plus jamais d’invités de Vita Sackville-West.

Abandonnez-vous un livre qui ne vous plait pas ou allez-vous jusqu’au bout de la lecture ?

Auparavant j’allais jusqu’au bout. Maintenant j’avoue qu’il y a tant de livres à lire dans une vie, du coup je ne m’embarrasse plus beaucoup… Mais j’ai tout de même des réticences à lâcher une histoire, je me force toujours un peu pour continuer. Il faut que ce soit vraiment très mauvais ou absolument pas en phase avec mon humeur du moment pour que je n’y retourne plus.

Savez-vous déjà quel sera votre prochaine lecture ?

Il y a trop de choix pour vous répondre. Déjà ceux que je lis en ce moment. Je suis un acheteur compulsif. Je n’aime pas emprunter un livre, je préfère l’acheter pour l’avoir sous la main, pour pouvoir prendre mon temps, attendre le bon moment pour l’ouvrir, le marquer si j’en ai envie, le trimballer partout si nécessaire… qu’il vive ! Je lis ce qui correspond à mon humeur du jour, c’est pourquoi j’en commence plusieurs en même temps, pour naviguer de l’un à l’autre en fonction des envies. J’achète donc un peu de tout, et j’entasse sur les étagères pour ne pas manquer, pour trouver LE livre au moment qu’il faut.

Vous considérez-vous comme un boulimique ? (toujours un livre en cours, sur soi, peur du manque)

Oui et non. Plus maintenant en fait. Je suis sevré. L’écriture probablement. Je dis cela parce que j’ai lu des tonnes et des tonnes de pages pendant quelques années avant de passer par un passage à vide. Presque deux avec peu ou pas de romans. Des essais, par dizaines ! Mais je ne sais ce que j’avais avec les romans, ils me tombaient tous des mains, je n’y arrivais plus. Plus le même feu sacré entre les pages… ça va beaucoup mieux, je m’y remets depuis quelques mois.

Avez-vous une PAL (Pile à Lire) importante, éprouvez-vous le besoin compulsif d’accumuler les livres qui vous tentent afin de pouvoir piocher dedans selon votre humeur ? (attention : signe de boulimie lol ) ou lisez-vous au jour le jour ?

Oui, cf questions précédentes.

Votre écriture influence-t-elle vos lectures ? Par exemple, si vous écrivez ou venez d’écrire un polar sanglant et angoissant, compensez-vous par des lectures d’un genre totalement opposé, ou vous immergez-vous complètement dans un même univers ?

Cela dépend. Il m’arrive de lire plusieurs livres dans le même esprit que celui que je m’apprête à rédiger, en général pour être sûr que je ne vais pas faire quelque chose qui a déjà été fait, la même histoire !!! Mais c’est de plus en plus rare. Je parviens à dissocier lectures et écriture, c’était nécessaire je pense, pour préserver mon plaisir de lecteur, je ne le faisais pas avant, c’est certainement ce qui m’a coûté mon petit passage à vide côté lecture.

Quels sont les livres/auteurs/genres que vous affectionnez le plus ?

Il y en a beaucoup. Je suis tombé dans la lecture avec Tolkien et Stephen King. Ils demeurent donc bien installés dans mon Panthéon ! Aujourd’hui, je me tourne vers Baricco pour le lyrisme, Lincoln&Child, Musso, Lehanne… pour le divertissement. Mais je lis un peu de tout.

Comment êtes-vous passé du statut de lecteur à celui d’auteur ? Ce fut progressif et inconscient, inné, ou un déclic vous a fait basculer ?

C’était intriqué. J’ai commencé à écrire presque au moment ou j’ai découvert le plaisir de lire. Je lisais pour qu’on me raconte des aventures, et c’est tout naturellement que je me suis mis à écrire pour m’inventer mes propres aventures ! Ensuite, c’est resté, j’étais discret à ce sujet, je n’ai pas songé à en faire un métier un jour, c’était juste pour moi, pour le plaisir. Puis en grandissant j’ai peu à peu pris conscience de certaines choses. J’ai eu envie de vivre pour moi, pas pour un système. J’ai envisagé de faire un métier « à moi », pas celui qu’une société trouverait pour moi, pour m’obliger à payer les factures et à manger tous les mois. Et l’écriture c’était cette possibilité, utopique mais une possibilité. Je suis devenu professionnel. J’en ai rêvé, alors j’ai établi mon « plan de bataille » pour être édité, sur plusieurs années. En réalité, j’ai eu beaucoup de chance. J’ai trouvé un éditeur, et surtout eu le bonheur d’avoir des lecteurs !

Depuis que vous écrivez, votre façon de lire a-t-elle changé ?

J’écris depuis environ l’âge de 14 ans. Oui, il est évident qu’on ne lis pas de la même manière lorsqu’on écrit. On finit par s’intéresser à la mécanique de la littérature, par exemple lorsqu’on est particulièrement happé par un passage, on finit tôt ou tard par s’interroger sur les différents procédés littéraires utilisés par l’auteur pour nous amener dans cet état ! On dissèque… on apprend.
Il faut parfois savoir faire la part des choses et prendre du recul entre écrire et lire. C’est cette dissociation dont je parlais tout à l’heure.

Avez-vous des révélations, des manies de lecteur (compulsif ou non) que vous voudriez ajouter?

Je ne crois pas, il faut tout de même que je garde quelques petits secrets ! C’est aussi ça lire, un plaisir d’abord solitaire, soi face à l’absolu des mots.
Soi et rien que soi.
Et puis une histoire…


Je crois que tout est dit chers groupies, Maxime Chattam est un lecteur compulsif, à la limite du fétichisme bibliophile.
Merci à lui d’avoir dévoilé à la face du monde sa dépendance à un mal si délicieux. Et vivement le joli mois de mai !

...allez ! Soyez pas timide ! :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. Ca c'est sûr que c'est généreux comme réponse!!

    Dire que j'attends toujours une réponse à un mail envoyé il y a….. des mois (pour un interview aussi) 😉

    Merci pour le partage!

  2. Merci Madame Charlotte, ces interview sont décidemment très intéressants. Tu as demandé à Katherine PANCOL ? elle me paraît très disponible pour ses lecteurs.

    Je suis fan de Chattam même si d'aucuns disent que ces romans sont des romans de gare…ou de plage. M'en fiche, j'adooore et j'offre à tout va autour de moi !

  3. @OIivia Lanchois & Val / J'ai eu la chance de rencontrer Maxime Chattam avec d'autres lecteurs lors d'une conférence en 2005, et c'est vraiment quelqu'un de très accessible et d'ouvert, je sais pas si c'est une question de génération, mais il est loin d'avoir la grosse tête, même si elle est sacrément bien pleine !

    😀

    @Lucie / Je n'envoie le questionnaire qu'à des auteurs que je connais et apprécie, et Pancol je l'ai jamais lue, et vu que ma PAL est chamboulée justement à cause d'auteurs dont j'ai l'occasion d'avoir des réponses avant de les avoir lus, je vais essayer d'y aller mollo 😳

    Quant à ceux qui disent de Chattam à des romans de gare ou de plage, ils doivent déjà voir une opinion bien arrêtée sur les polars en général, il y a des gens pour qui c'est pas de la "littérature". J'ai très brièvement "fait escale" chez un éditeur notamment de polars, et j'ai eu l'occasion d'avoir au téléphone un gars qui demandait si la maison éditait aussi de la "littérature normale", et c'était un aspirant écrivain ! 😆

    L'ignorance et le snobisme n'ont pas de limite…

    😥

  4. Fan de MC depuis sa Trilogie du Mal, je n'ai jamais manqué un rendez-vous ! Je suis scotché à tous les coups !!

    En tout cas, merci à lui et à toi pour cette interview très intéressante 🙂