Sire Cédric

Sire Cédric était présent ce week end au salon Polars du Sud à Toulouse, à l’occasion de la sortie de son dernier roman Avec tes yeux. L’occasion également de répondre à mon questionnaire indiscret sur ses habitudes de lecture. Révélations !

sire cedric 72 - Sire Cédric

Sire Cédric au salon Polars du Sud, Toulouse, 2015 © Carole Rannou

Quand, comment et pourquoi en êtes-vous venu à la lecture ? Y a-t-il eu un déclic ?

Le premier livre que j’ai lu était Oui-Oui au pays des jouets ! J’avais six ans, j’étais hospitalisé et mes parents m’avaient acheté ce livre pour passer le temps. Je me souviens encore du plaisir de cette « première fois » comme si c’était hier. C’est à partir de ce moment que je me suis mis à dévorer des livres (en commençant par toute la série des Oui-Oui, donc !) pour ce sentiment d’euphorie et de plaisir sans cesse renouvelés.

Quel est votre moment idéal pour lire ?

Dans l’après-midi, mode farniente, ou bien tard la nuit, avant de dormir..
 

Quel est votre endroit préféré pour lire (lit, fauteuil, bain, parc,…)

Sans hésitation, un lit. Ou, au minimum, un canapé où s’étendre.

Créez-vous ou avez-vous besoin d’une ambiance particulière pour lire  ?

Je préfère lire dans le calme, et je fais souvent brûler de l’encens, mais hormis cela je n’ai aucun rituel particulier pour apprécier le moment. La lecture se suffit à elle-même.

Par quoi vos choix de lecture sont-ils le plus influencés ? (internet, blog, entourage, presse… )

Je me fie beaucoup aux conseils de mes amis. Je suis également sensible à ce que je peux lire sur le Web, ne serait-ce que pour avoir des informations sur les nouveautés. Mais, au final, c’est surtout le thème du livre qui va me donner envie de le lire.

Puisez-vous parfois vos idées de lectures dans les blogs littéraires ?

Certains articles, quand ils sont particulièrement rédigés, peuvent me pousser à aller acheter un livre que je ne connaissais pas, bien sûr !

Pouvez-vous lire plus d’un livre à la fois ?

Je le faisais entre quinze et vingt-cinq ans. À présent, je préfère être plongé dans un seul livre à la fois. Si celui-ci n’arrive pas à capter mon attention et me tombe des mains, je l’abandonne sans regret pour passer à un autre.

Avez-vous franchi le pas du numérique ?

  • Non, ce n’est pas pour moi
  • Pas encore, mais ça me titille
  • Oui, mais je lis toujours principalement du papier
  • Comment je kiffe trop sa race à l’ibouque !

Si vous êtes passé du côté obscur de la force, sur quel type de support lisez-vous ?

Tablette.

En tant que lecteur, votre approche de la lecture a-t-elle changé avec le numérique, consommez-vous autrement ?

Je suis collectionneur, donc pour ma part je reste principalement attaché au contact physique du papier. Ceci étant dit, le numérique est simplement un accès de plus à la lecture, je ne vois pas de conflit, de danger, ou même de transformation de la lecture par son biais. Ce sont les histoires qui comptent. Ce sont elles que les écrivains ont écrites. Le reste n’est qu’un support matériel. Plus il y aura de supports différents, plus les histoires auront de place pour exister et accompagner notre quotidien.

Votre devise, c’est :

  • Qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse
  • Le numérique c’est le Mal
  • Franchement, le papyrus c’était mieux
  • Le papier est mort, vive l’ebook
  • Je suis bi-textuel

Marque-page ou page cornée ?

Marque page. Je suis maniaque en ce qui concerne l’état de mes livres.

Annotez-vous vos livres au cours de la lecture ?

Si je ne possède qu’un exemplaire du livre, hors de question de le souiller. Mais si j’en possède plusieurs, ce qui m’arrive assez souvent quand j’aime un livre, alors oui, l’un de ces exemplaires est destiné à être annoté et torturé 🙂

Quelle est votre lecture en cours ?

Le dernier Fred Vargas.

Abandonnez-vous une lecture qui ne vous plaît pas ou vous acharnez-vous jusqu’à la dernière page ?

Pour moi, un livre doit combler un besoin viscéral. S’il m’ennuie, je le laisse tomber sans état d’âme. C’est qu’il n’est pas pour moi, en tout cas pas à cet instant précis.

Savez-vous déjà quelle sera votre prochaine lecture ?

Absolument pas.

Vous considérez-vous comme un boulimique, avec toujours des tas de livres dans les parages ?

Boulimique, non, plutôt jouisseur 🙂

Avez-vous une énorme pile de livres, juste en cas de guerre ?

Toujours. Je tiens à avoir le choix en permanence.

Quels sont les livres/auteurs/genres que vous affectionnez le plus ?

Les livres qui font vivre des sensations fortes. Donc plutôt des thrillers, de l’horreur, du roman noir.

Au contraire, y en a-t-il que vous évitez absolument ?

A priori, je ne suis pas attiré vers les témoignages, ou les romans nombrilistes.

Thé, café, Janes Austen, ami des chats…autant de vices assez répandus sur la blogosphère littéraires, êtes-vous atteint(e) ?

Comment ne pas être accro à ces drogues dures ?

Avez-vous des manies des révélations honteuses, des manies de lecteurs que vous voudriez révéler ? (Parlez librement, personne ne vous juge)

Je passe mon temps à changer de place les livres dans mes bibliothèques (il y en a plusieurs dans ma maison). Parfois par collection, parfois par auteur, parfois par couleurs de livres. Ma compagne me prend pour un dingue. Mais j’ai besoin de manipuler physiquement les livres, de relire les premières lignes, les dédicaces quand ils sont signés, etc.

Quoi de neuf ?

Mon nouveau roman, Avec tes yeux, sort le 08 octobre aux éditions Presses de la Cité. C’est un thriller, et il est idéal pour découvrir mon univers 🙂

OÙ TROUVER SIRE CÉDRIC ?

sire-cedric-72-2

Sire Cédric au salon Polars du Sud, Toulouse, 2015 © Carole Rannou

...allez ! Soyez pas timide ! :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. Ah ah 🙂 C’est comme si j’avais répondu moi-même au questionnaire, je me reconnais presque à chaque question. J’ai notamment découvert l’amour de la lecture avec Oui-Oui !
    J’adore tes questionnaires adressés aux auteurs. J’ajoute son livre à ma wish list.